Français & Co

13 janvier 2011

SEQUENCE 4 : La musique et la forme des mots ( leçon)

SEQUENCE 4 SIXIEME

LA MUSIQUE ET LA FORME DES MOTS.

 

 

 

  1. Un genre musical

 

Le mot poésie vient du grec poïein qui signifie «créer». La poésie est donc une création, une manière d'assembler les mots afin de leur donner une beauté et une force particulière.

Dans l'Antiquité, la poésie est chantée. Elle le sera encore longtemps : En France, tout au long, du moyen-Age, les troubadours continuèrent d'allier poésie et musique.

A la fin du moyen-âge, la poésie se sépare de la chanson : elle joue davantage sur les sonorités des mots et le rythme des phrases.

Des règles d'écriture poétique sont définies peu à peu. L'ensemble de ces règles forment la versification.

 

 

  1. Le vocabulaire de la poésie.

 

La plupart des poèmes sont écrits en vers regroupés en strophes.

Mais il existe aussi des poèmes en prose, c'est à dire des poèmes qui ne riment pas.

On appelle quatrain une strophe de quatre vers; une strophe de trois vers est un tercet. Le sonnet est un poème formé de deux quatrains et de deux tercets.
Les vers réguliers ont le même nombre de syllabes. L'alexandrin à douze syllabes, le décasyllabe à dix syllabes et l'octosyllabe en compte huit.

 

Pour donner au poème sa musicalité, le poète joue aussi avec les sons des mots:

  • la rime est la répétition d'un même son à la fin de plusieurs vers.

  • L'allitération est la répétition d'un son consonne à l'intérieur d'un ou de plusieurs vers. Exemple : A qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes?

  • L'assonance est la répétition d'une même voyelle à l'intérieur d'un ou plusieurs vers.

 

Les rimes peuvent être :

  • Embrassées : ABBA ( pur, beauté, amitié, azur)

  • Croisées : ABAB ( pur, beauté, azur, amitié)

  • Plates : AABB (pur, azur, beauté, amitié)

 

 

Posté par lallhy à 11:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]


18 décembre 2010

BONNES VACANCES ET BONNES FETES DE FIN D'ANNEE!!!

Je vous souhaite à tous d'excellentes vacances et un très bon Noël.

pere_noel02

Posté par lallhy à 11:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 décembre 2010

SEQUENCE 3 : LE DROLE DE NOEL DE SCROOGE (organisation classeur).

Pour ranger la séquence 3 dans le classeur, il vous faut : 

- La fiche séquence.

- La partie leçon : La structure de récit, Les figures de styles, Le texte narratif, La phrase.

- Les questions d'etudes de texte et les résumés des couplets.

- Les exercices.

- Les contrôles : contrôle de leçon, contrôle de grammaire, contrôle de conjugaison. ( A venir : Le menu de Noel, la représentation de la rue, la rédaction, le bilan et les résumés copiés au propre)

 

AVEC LE LIEN SUIVANT VOUS POURREZ IMPRIMER LES FICHES DE LA SEQUENCE :

S3_sixi_me___Copie

 

Posté par lallhy à 11:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

SEQUENCE 3 : LE DROLE DE NOEL DE SCROOGE (grammaire)



I. Phrase verbale et non verbale.

  La phrase verbale s'organise autour d'un verbe conjugué:

Exemple : Le lion est un fauve

La phrase non verbale ne comporte pas de verbe conjugué ( mais peut comporter un verbe à l'infinitif)

Exemple :Ne pas se pencher! Bon courage!


II. Phrase simple, phrase complexe et proposition.

 

Une phrase simple comporte un seul verbe conjugué:

Exemple : Il dort.

Une phrase complexe comporte plusieurs verbes conjugués:

Exemple : Il pleut , les rivières débordent.

Une phrase complexe contient autant de propositions que de verbes conjugués.

1 verbe conjugué = 1 proposition

3 verbes conjugués = 3 propositions

4 verbes conjugués = 4 propositions.....

Exemple : Le jour se lève, le soleil brille, les oiseaux chantent. ( 3 verbes conjugués = 3 propositions)

 

Posté par lallhy à 11:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 décembre 2010

SEQUENCE 3 : LE DROLE DE NOEL DE SCROOGE (Conjugaison)

 

CONJUGAISON : IMPARFAIT ET PLUS QUE PARFAIT


 

I. L'imparfait

On forme l'imparfait avec le radical du verbe à conjuguer auquel on ajoute les terminaisons suivantes

1er gr

2e gr

3e gr

ais

ss-ais

ais

ais

ss-ais

ais

ait

ss-ait

ait

ions

ss-ions

ions

iez

ss-iez

iez

aient

ss-aient

aient

Quelques particularités : nous criions, nous balayions, nous faisions, nous disions, je buvais (boire), j'avais (avoir), il était (être)

Avoir

J'avais

Tu avais

Il, elle, on avait

Nous avions

Vous aviez

Ils avaient

Etre

J'étais

Tu étais

Il, elle, on était

Nous étions

Vous étiez

Ils, elles étaient


 

I. Plus-que-Parfait

 

On forme le plus-que parfait de la même manière pour tous les groupes de verbes : On prend l'auxiliaire être ou avoir que l'on met à l'imparfait et auquel on ajoute le participe passé du verbe à conjuguer.

Être

J'avais été

Tu avais été

Il, elle, on avait été

Nous avions été

Vous aviez été

Ils avaient été

Avoir

J'avais eu

Tu avais eu

Il, elle, on avait eu

Nous avions eu

Vous aviez eu

Ils, elles avaient eu

Manger

J'avais mangé

Tu avais mangé

Il, elle, on avait mangé

Nous avions mangé

Vous aviez mangé

Ils avaient mangé

Finir

J'avais fini

Tu avais fini

Il, elle, on avait fini

Nous avions fini

Vous aviez fini

Ils, elles avaient fini

Prendre

J'avais pris

Tu avais pris

Il, elle, on avait pris



Nous avions pris

Vous aviez pris

Ils, elles avaient pris

Posté par lallhy à 11:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]


SEQUENCE 3 : LE DROLE DE NOEL DE SCROOGE (Leçon)

 

I. La structure du récit.


 

1.

Situation initiale

2.

Élément perturbateur

3.

Péripéties

4.

La résolution

5.

La situation finale

Cette partie du texte présente les circonstances et les personnages.

Il provoque une rupture de l’équilibre et déclenche les actions. C’est dans cette partie du texte que démarre réellement le récit.

Les personnages tentent de surmonter les difficultés rencontrées, provoquées par l’élément perturbateur

Les actions entreprises, un nouvel événement produisent un effet de stabilisation.

Elle présente une nouvelle stabilité, différente de stabilité initiale.; dans les récits à structure circulaire, la situation finale est un retour à la situation initiale.

 

 

 

II. Les figures de style.

Une figure de style est un procédé d'écriture, une image, qui met en relief une idée.

La comparaison met en relation deux éléments au moyen d'un outil de comparaison ( comme, pareil à, tel, sembler, avoir l'air, ressembler à...)

Ex : Ce garçon est pale comme un linge
               comparé                    outil comparant

Ex : Il avait tellement froid qu'il ressemblait à un glaçon

                                             comparé          outil       comparant

La métaphore met en présence un élément comparé et un élément comparant sans outil de comparaison.

Ex : Cette andouille dit n'importe quoi!

         Comparant

Ex : Mon frère est un hercule

Comparé Comparant

La personnification attribue des caractéristiques humaines à un objet ou à un animal.

Ex : L'arbre agitait ses bras

 

III. Le texte narratif

Dans un récit, quand on raconte des évènements, on met en œuvre une narration.

Quand on raconte, on rapporte des évènements que l'on situe dans le temps : c'est le cadre temporel.

Le narrateur, c'est-à-dire celui qui raconte, rapporte généralement les évènements dans l'ordre où ils se sont produits que l'on appelle l'ordre chronologique.

Afin de relier ces évènements on utilise des connecteurs temporels :

  • des adverbes: puis, ensuite, hier, maintenant, aujourd'hui, d'abord, puis, ensuite, enfin...

  • des groupes nominaux: le jour suivant, la veille, tous les jours....

  • des conjonctions de coordination: avant que, quand, lorsque, après que, sitôt que...

 

 

 

Posté par lallhy à 11:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 novembre 2010

Organisation classeur séquence 2

- Fiche séquence

- Leçon: Décrire une image, qu'est qu'un roman policier, qui résout l'énigme, le vocabulaire du roman policier, les groupes de verbes

- Fiches questions + réponses

- Vous avez dit polar ( 2 fiches)

- Exercices

- Contrôles : Leçon, grammaire, dictée ( 2), test de lecture, rédaction.

Posté par lallhy à 09:43 - Commentaires [1] - Permalien [#]

23 octobre 2010

Petit rappel et BONNES VACANCES!!

Voici un petit rappel des devoirs pour la rentrée :

Pour le 8 novembre : terminer de lire LE CHIEN DES BASKERVILLES et dictée de rattrapage.
Pour le 15 novembre : Rédaction.

ET A VOUS TOUS, JE SOUHAITE DE TRES BONNES VACANCES DE LA TOUSSAINT!

halloween2pk6

Posté par lallhy à 11:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 octobre 2010

SEQUENCE 2 : LE CHIEN DES BASKERVILLE ( Leçon : les groupes de verbes)

  1. GRAMMAIRE : Les groupes de verbes.

Un verbe se compose d'un radical et d'une terminaison.

Exemple : regard-er, chois-ir, je finir-ai.


On dit qu'un verbe est conjugué lorsque sa terminaison change. Lorsqu'il n'est pas conjugué, le verbe se présente sous une forme neutre: l'infinitif.


On classe les verbes en trois groupes:

1er groupe: les verbes dont l'infinitif se termine par -er ( sauf aller)

2ème groupe : les verbes dont l'infinitif se termine par -ir et pour lesquels l'imparfait de l'indicatif nécessite un -ss. Exemple : Nous finissions, j'aplanissais, il saisissait....

3eme groupe : Tous les autres verbes.

Posté par lallhy à 16:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

SEQUENCE 2 : LE CHIEN DES BASKERVILLE ( Leçon : le vocabulaire du roman policier)

    III. Vocabulaire du roman policier.

    Crime :Manquement très grave à la morale. Infraction que les lois punissent. Synonymes : meurtre, assassinat.
    Meurtre :Action de tuer volontairement un être humain.

    Homicide : Acte de tuer un etre humain.
    Alibi :
    Du latin «ailleurs». Moyen de défense tiré du fait qu’on se trouvait au moment de l’infraction dans un autre lieu que celui où elle a été commise.
    Indice
    : Signe apparent qui indique une possibilité. Fait connu qui sert à constituer une preuve.
    Preuve
    : Ce qui sert à établir qu’une chose est vraie.
    Mobile : Ce qui porte à agir. Synonymes : cause, motif.

Posté par lallhy à 16:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]